3 conseils pour développer son prototype

14 déc. 2020

Vous avez pu tester votre idée, maintenant il est temps de développer.
Si vous cherchez à gagner en efficacité en phase de test et économiser votre temps et votre argent, vous êtes au bon endroit !

Conseil n°1 : Ne pas réinventer la roue.

Devenez le king de la recherche Google !

Il y a 99% de chances que ce que vous voulez faire, d’autres l’ont fait avant ou l’ont fait en partie. Votre produit n’est pas entièrement révolutionnaire. Il s’appuie forcément sur des concepts connus. D’où l’intérêt de se reposer sur ce qui a déjà été fait.

Pour cela, faîtes de la veille et un benchmark de votre concurrence. Vous pouvez aussi reprendre ce qui a été appliqué dans un domaine pour l’appliquer dans un autre secteur. Ayez le réflexe de chercher sur Google et d'identifier ce qui a été fait autour de votre projet.

Et donc, si ça a été fait… Autorisez-vous à copiez – collez (sans oublier de réfléchir). Votre objectif est toujours de gagner du temps et de tester l’usage. Sans mentir, expliquez à vos prospects que vous avez réutilisé ce qui existait. S'il s'agit de lignes de code en open source, réutilisez-les. Si c’est du matériel, intégrez à votre prototype les produits déjà existants.

✅ A retenir : ce que vous cherchez, d’autres l’ont déjà trouvé.

Conseil n°2 : Être frugal.

Être malin, réutiliser.

Pour augmenter la rentabilité d’un projet, deux choix s’offrent à vous :
- Soit augmenter vos revenus
- Soit diminuer vos dépenses

Réfléchissez à tous les moyens que vous avez déjà en votre procession. Appuyez vous sur le principe d’effectuation : au lieu de fixer un objectifs et de mettre en place des moyens pour l’atteindre, chercher quels moyens vous avez déjà à votre disposition (du matériel, un réseau, des compétences) et exploitez ces moyens pour explorer différents objectifs.

Chez floki io, le principe de frugalité est ancré dans nos valeurs. Étymologiquement, frugal signifie “simple, sobre, spartiate”. Notre définition, dans notre domaine, c’est d’utiliser la technologie sans excès et chercher la simplicité.

L’objectif est de se concentrer sur des valeurs “essentielles”. Pour cela, il convient de faire la différence entre besoin et désir en se demandant pour chaque fonctionnalité : « est-ce réellement nécessaire » ?

✅ A retenir : retenir l’indispensable et dépenser intelligemment.

Conseil n°3 : Payez un peu pour économiser beaucoup.

Investir peut s’avérer très rentable.

Souvent, il vaut mieux acheter une solution toute faite plutôt que de passer du temps pour faire cette solution soi-même. Certes, vous avez les capacités de développer vous-même ce produit / service / logiciel vous-même en interne. Mais en payant pour ce produit déjà développé, vous économisez plusieurs semaines ou mois de travail.

❗️ Attention : ne confondez pas la frugalité et l’avarice.
On vous conseillait plus tôt d’être frugal. Être frugal n’empêche en rien d’investir pour un achat nécessaire, alors que l’avare n’aime pas dépenser son argent même si le besoin est réel.

On ne le rappellera jamais assez, pour développer votre prototype, identifiez ce que vous cherchez à démontrer réellement.

Nous avons rencontré avec des clients une situation où ce conseil s’est parfaitement appliqué. Les porteurs de projets ont d’abord émis le besoin de prouver à leur prospect leur capacité à réaliser le projet. Ils voulaient donc un prototype pour leur montrer qu’ils avaient bien avancé. Or, en approfondissant, ils ont réalisé que leur véritable objectif était de faire de la prise de vue pour s’assurer de la faisabilité de leur projet. Une simple go-pro était donc suffisante dans cette situation.

Plus généralement, il ne faut pas hésiter à investir sur ce qui n’est pas son cœur de métier ; par exemple pour la comptabilité.

✅ A retenir : payez pour ce que vous ne savez pas (encore) faire.

Suivez-nous sur les réseaux :

  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon

Inscrivez-vous à notre newsletter :